Le citoyen secoureur. Secours publics, sauveteurs et secouristes en France à la fin du XIXe siècle

Politiques du risque
Par Frédéric Caille
Le citoyen secoureur. Secours publics, sauveteurs et secouristes en France au XIXe siècle. Frédéric Caille [39-50]. Ce texte porte sur la position spécifique qu'occupe dans l'espace public le domaine des risques collectifs en France au XIXe siècle. Il envisage plus particulièrement les groupes d'intérêt de «sauveteurs» et de «secouristes» créés de 1850 au tournant du siècle et la manière dont ceux-ci, loin de répondre à des préoccupations strictement sécuritaires, anticipent puis accompagnent la construction de la citoyenneté républicaine. La présentation critique des deux principaux référents légitimant l'existence de ces groupes, le secours mutuel entre sauveteurs médaillés du gouvernement et l'entraînement aux premiers soins, permet de démontrer la permanence de leur objectif véritable : l'exemplarisation sociale d'une figure générique de l'individu dévoué, secourable et courageux, le citoyen secoureur.
Voir l'article sur Persée