L'histoire officielle comme discours de légitimation. Le cas de l'histoire coloniale

Varia
Par Éric Savarese
Eric Savarese [93-112]. Longtemps limitée aux travaux des historiens, l'étude de l'histoire enseignée peut également permettre de s'interroger sur les processus de légitimation. Ainsi, l'analyse des modalités de construction et de la diffusion de l'histoire coloniale scolaire des Ille et IVe Républiques et la prise en compte de ses usages dans le débat colonial permettent de montrer qu'il s'agit d'un discours de légitimation de la colonisation. En offrant aux écoliers la vision euphémisée d'une aventure coloniale séparée des populations indigènes, enseignants et rédacteurs de manuels scolaires ont, par fidélité à l'idéal assimilateur républicain, légué à la plupart des citoyens une grille de lecture du fait colonial à travers laquelle la domination coloniale devenait impensable. En reprenant, pour mener la critique de l'aventure coloniale, les principales typifications des manuels scolaires, les anticolonialistes ont contribué à garder l'ordre colonial.
Voir l'article sur Persée