La quête américaine d'une science politique démocratique et scientifique

Les sciences du politique aux États-unis. I. Histoire et paradigmes
Par Rogers M. Smith
Roger s M. Smith [58-87]. La science politique américaine a toujours été façonnée par deux désirs souvent conflictuels : servir la démocratie américaine et accéder au rang de «science». Aujourd'hui, après une période caractérisée par la domination d'une théorie «scientifique» du choix rationnel, la discipline entre dans une période de transition et d'incertitude. Mais l'on discerne certaines convergences nouvelles, autour du «néo-institutionnalisme» et d'un retour à l'histoire, qui paraissent globalement prometteuses. L'article défend en conclusion l'argument selon lequel la mission de la science politique n'est pas dans la recherche d'une «grande» théorie de la politique. Elle est dans la prise en charge la plus rigoureuse possible de certaines questions politiques fondamentales, avec une attention spéciale prêtée aux objets négligés, pour des raisons intellectuelles autant que politiques.
Voir l'article sur Persée