Un vote résigné et sans signification politique ? Comportements électoraux paysans dans la première moitié du XIXe siècle

Varia
Par Christine Guionnet
Christine Guionnet [137-154]. Le thème d'un électorat populaire soumis et résigné, dénué de signification, constitue l'héritage d'une importante tradition historique, présente dès le XIXe siècle, puis largement reprise par la communauté scientifique. Or l'observation des comportements électoraux paysans dans la première moitié du XIXe siècle conduit à une nécessaire réserve par rapport à ce schéma classique. L'idée d'un vote résigné face à une dépendance subie ne s'applique pas à la majorité des électeurs. Ceux-ci ont le plus souvent le sentiment d'exprimer librement leurs propres choix, en accord avec leurs conceptions de la structuration sociale ; on peut en outre empiriquement constater que les rapports de dépendance socio-économiques n'impliquent pas en général une soumission politique du corps électoral.
Voir l'article sur Persée