Les deux publics des "7 d'or". Principes de célébration et de consécration du journalisme télévisuel

Télévision et politique
Par Pierre Leroux
Pierre Leroux [57-80]. L'objectivation proposée ici des éléments de célébration et de consécration des occupants des postes à forte visibilité du journalisme télévisuel (présentateurs de journaux ou d'émissions politiques, culturelles ou de débat) met en lumière les contradictions inhérentes aux principes d'évaluation de tels postes. Placés sous les regards croisés des différentes fractions du public et du groupe des pairs, ces positions matérialisent les tensions spécifiques à l'univers du journalisme télévisuel. L'occupation de ces postes anticipe - et à long terme sanctionne — une aptitude à les investir dans toutes leurs dimensions : du point de vue d'un ensemble de pratiques professionnelles et de la conception de produits répondant aux impératifs d'audience, mais aussi du point de vue des nécessités de la vedettarisation et de la séduction d'un «public» hétérogène de profanes. Les principes d'évaluation sont ici analysés à travers une forme de consécration professionnelle (les 7 d'or) sur laquelle pèsent les contraintes significatives des enjeux qui traversent le champ professionnel. Ils sont confrontés dans un second temps à d'autres éléments de célébration et de consécration de ces postes et de leurs occupants.
Voir l'article sur Persée