Le contrat d'insertion. Une façon de payer de sa personne ?

Dossier: L'exclusion. Constructions, usages, épreuves
Par Isabelle Astier
Isabelle Astier [99-113]. Le Revenu minimum d'insertion se fonde sur la reconnaissance d'un droit à l'insertion et crée un lien entre la puissance publique et le bénéficiaire par le biais d'un contrat dont l'examen par la commission locale entraîne le renouvellement ou la suspension du versement de la prestation. Il implique une instruction et un suivi individualisés des dossiers et rompt par là même avec le principe d'égalité. À travers des transcriptions de réunions de commissions locales d'insertion, on montre combien c'est le local et ce «qui se sait» des allocataires qui importe. Il s'agit de recueillir tous les éléments biographiques disponibles pour évaluer les forces et les défaillances des individus. Par ces techniques de «protection rapprochée», le travail de reterritorialisation de l'intervention sociale oblige les individus à «payer de leur personne» pour se voir pleinement reconnaître leur droit à l'insertion.
Voir l'article sur Persée