Le double visage de la Démocratie chrétienne

Incertitudes italiennes
Par Percy Allum
Le double visage de la Démocratie chrétienne. Percy Allum [24-44]. Cet article s'attache à décrire l'organisation de la Démocratie chétienne italienne et à analyser les systèmes de pouvoir locaux sur lesquels elle s'est appuyée dans le Nord et le Sud de l'Italie. La thèse principale est que la DC s'est constituée en parti de notables dans le Sud et en parti de masse dans le Nord. Elle s'est transformée par la suite (du fait de la réorganisation du parti par Fanfani dans les années cinquante, des effets du concile de Vatican II dans les années soixante) en un «consortium de machines politiques» qui a couvert tout le territoire national. La deuxième partie de l'article décrit, sur la base d'une documentation empirique provenant de l'examen de deux cas-limites (Naples et Vicenze), les divers mécanismes qui ont assuré le pouvoir de la DC (clientélisme, rôle des associations catholiques, etc.) ainsi que leurs évolutions, insistant plus particulièrement sur le développement de la corruption à l'intérieur des «machines politiques territoriales».
Voir l'article sur Persée