Territoires du politique. Lectures du Tableau politique d'André Siegfried

Frontières disciplinaires
Par Philippe Veitl
Territoires du politique. Lectures du Tableau politique d'André Siegfried. Philippe Veitl [103-122]. La réinscription du Tableau politique de Siegfried, dans son environnement scientifique et social, montre qu'il fournit une contribution majeure à la compréhension des processus de politisation. L'interpellation de la géographie par les durkheimiens permet de le comprendre. Elle fait apparaître, d'une part, que Siegfried était scientifiquement très proche des géographes, dont on doit cesser de considérer qu'ils rejetèrent le Tableau, d'autre part, elle révèle une incompréhension. Siegfried, comme les géographes, n'a pas perçu la portée des critiques durkheimiennes, avant tout parce qu'il croyait en un pouvoir des lieux. Or, c'est en analysant cette croyance que l'on peut voir comment elle jouait un rôle déterminant dans les mécanismes de politisation au tournant du siècle, et introduire ainsi une autre lecture de la géographie politique de Siegfried.
Voir l'article sur Persée