La chaire, la prédication et la construction du public des croyants à la fin du Moyen Âge

Parler en public
Par Hervé Martin
La chaire, la prédication et la construction du public des croyants à la fin du Moyen Âge. Hervé Martin. [42-50] Le but de cet article est de réfléchir sur l'articulation entre la prédication, destinée à enseigner les vérités de la foi catholique, un lieu de parole, la chaire, et un public, celui des croyants. En chacun de ces trois domaines, l'on se propose de revenir sur un certain nombre d'idées reçues. L'image classique du prédicateur en chaire demande à être affinée, pour restituer le concret des situations de parole. Surtout, il convient de se détacher de la vision d'un public homogène de croyants. Pour qualifier l'articulation des trois domaines, on proposera de parler de «parole instituée-, cherchant à souligner à travers l'emploi de ce terme l'interdépendance étroite entre des locuteurs attitrés, des règles discursives contraignantes et des lieux d'intervention privilégiés. C'est en cernant de plus près ce phénomène que l'on visera à éclairer les modalités de la christianisation approfondie du Bas Moyen Âge.
Voir l'article sur Persée