Personnes âgées et vote. Les significations plurielles de la participation électorale dans la vieillesse

Des votes pas comme les autres
Par Hélène Thomas
Personnes âgées et vote. Les significations plurielles de la participation électorale dans la vieillesse. Hélène Thomas [104-118] Dans le cas des personnes très âgées (plus de 80 ans), l'acte électoral résulte de l'association étroite entre une dimension proprement politique et une dimension symbolique, qui devient peu à peu prépondérante à mesure que les personnes s'acheminent vers la fin de la vie. Nous avons exploré ces deux dimensions à partir d'une enquête qualitative par entretiens, réalisés entre 1988 et 1992, auprès de 60 personnes de plus de 75 ans vivant, pour la plupart, dans des structures d'hébergement collectif. La participation électorale dans le grand âge est envisagée comme l'une des modalités de participation à l'ensemble des réseaux de la vie sociale. Cette participation paraît avoir du point de vue du vieillard une fonction "réintégratrice", elle lui permet de renforcer et d'attester son appartenance à la communauté nationale et de préserver l'une des composantes de son identité sociale -l'identité citoyenne- par sa réaffirmation continuée.
Voir l'article sur Persée