L'URSS sans mythe. La vision de la diplomatie italienne dans les années vingt et trente

Back in the USSR - Représentations de l'Union soviétique
Par Giorgio Petracchi
L'URSS sans mythe. La vision de la diplomatie italienne dans les années vingt et trente. Giorgio Petracchi. [77-98]. Le mythe de l'URSS s'est répandu à l'Ouest en raison de la perspective éthique à travers laquelle fut perçue la Révolution russe et de la capacité propre à la Russie d'éveiller des mythes russophiles et russophobes en Europe et particulièrement en Italie. Après 1924, l'Italie rétablit en URSS un large réseau de consulats. De tous ces endroits, les diplomates et les consuls observaient et décrivaient une Russie agricole qui se transformait en un pays industriel, en conformité avec les faits et avec une «simplicité apocalyptique». Après la pjatiletka et la collectivisation, les diplomates eurent l'impression que la vieille Russie avait disparu pour toujours. Ils réalisèrent cependant rapidement que ce n'était pas exactement ainsi que les choses se passaient. A l'époque des grands procès et des purges, la Russie était considérée à nouveau comme le mystérieux et fascinant pays oriental. Les bolcheviques eux-mêmes semblaient touchés par la réémergence des éléments archaïques et ruraux. Les purges staliniennes représentaient le débordement de cette profonde Mère Russie que, par la collectivisation et l'industrialisation, on s'efforçait de détruire.
Voir l'article sur Persée