"Ah, quelle était jolie..."

Hors dossier
Par Alain Viala
«Ah, qu'elle était jolie...» Alain Viala. [125-141]. La célèbre phrase commençant La Chèvre de M. Seguin d'Alphonse Daudet a en fait été popularisée sous une forme amputée. La prise en compte de l'intégralité de cette phrase permet de passer d'un protagoniste (la chèvre) à un autre (le personnage-poète Gringoire), mais aussi d'un conte pour enfants à une métaphore sociale et politique. Le texte peut se lire à un double niveau : en tant que critique des Parnassiens et des Réalistes, il révèle la position d'Alphonse Daudet dans un champ littéraire en pleine recomposition ; en tant que fable satirique, il exprime l'ambiguïté de la situation de l'écrivain dans la société de la seconde moitié du XIXe siècle.
Voir l'article sur Persée